LA LETTRE DU PRESIDENT

Chères Consœurs, Chers Confrères,

 

Chaque année, comme vous, je me pose la question de ma nouvelle cotisation à l’UMIH.

 

Je me dis cette dépense est-elle utile à  mon entreprise ?

 

Elle vient souvent s’ajouter à ma cotisation à l’Office du Tourisme, à ma cotisation aux vitrines de Rouen.

 

Je réfléchis, je consulte éventuellement un conseil de mon entreprise et puis chaque année je règle ma cotisation à la plus grande communauté d’hôteliers, de restaurateurs, de cafetiers, de discothécaires de France.

 

Pourquoi ?

 

Parce que je sais et je vois aux responsabilités qui m’on été confiées que nos élus professionnels à Paris bossent et défendent réellement avec pugnacité nos professions, nos métiers.

 

Certes ils ne réussissent pas tout mais ils ont fait cette année 2017 avancer bien des sujets :

 

1/ L’UMIH devant les tribunaux

  • Victoire contre Expédia 
  • Distribution en ligne-OTA 
  • Décret performance énergétique 
  • Transparence des contrôles hygiènes 
  • Décret bruit 

2/ L’UMIH s’oppose :

  • Décret plage 
  • Taxe soda 
  • Taxation des CDD

3/ L’UMIH assure la promotion de la profession

  • Lutte contre le gaspillage alimentaire, campagne de communication « au resto, la vie a du goût »
  • Lancement des « assises de la restauration » à travers 5 groupes de travail 
  • Colloque Monde de la nuit
  • Affichage environnemental dans les Hôtels
  • SACEM/SPRE : maintien de la réduction SACEM, réduction progressive en fonction de la représentativité (tous unis UMIH pour un maintien de la réduction)
  • Titres restaurant : tarif dédié aux adhérents UMIH
  • La médiation tourisme et voyage 
  • Prévention des risques professionnels 

4/ L’UMIH force de propositions

  • Encadrement de la Location meublée 
  • Artisan cuisinier 
  • Pré-enseignes dérogatoires 
  • Avis en ligne 
  • Refonte du Code de la santé publique 

 

 

5/ L’UMIH au sein de la branche

  • Ont été signés : avenants à la convention collectives HCR et En cours de négociation : révision des classifications, chèques vacances, travail des saisonniers, salariés à temps partiel.
  • Formation professionnelle continue, développement de l’apprentissage, formation des chefs d’entreprise.

 

Quant à nous en Seine Maritime au niveau local, nous aussi nous avons aidés nombre de consœurs et de confrères à retrouver le chemin du bon ordre professionnel. Nous avons accompagné de nombreux adhérents Qui sur un bail commercial, Qui sur une affaire prud’hommale, Qui sur un contrôle réglementaire ou fiscal, Qui sur un problème de sécurité incendie…

 

Vous savez que sur tous ces sujets, vous pouvez compter sur l’UMIH tant national que départementale pour éclairer votre chemin et vous défendre auprès d’une Mairie ou d’une administration qui ignore totalement nos, vos contraintes.

 

Etre votre défenseur en toutes circonstances périlleuses de nos vies professionnelles telle est la vocation de votre syndicat professionnel l’UMIH.

 

Individuellement nous ne pesons pas, regroupés, notre puissance humaine et économique joue en notre faveur.

 

Nous sommes près de 300 adhérents  en Seine Maritime (en France 70.000), la somme de nos expériences à chacun peut et doit être mise au service de nos métiers.

 

En ce qui me concerne c’est ce que je fais, surement encore imparfaitement mais bénévolement, au service de notre secteur.

 

Je souhaite à notre pays et à notre Normandie toute la réussite qu’ils méritent. Dans nos métiers d’accueil, nous y participons fortement.

 

Je vous souhaite au nom de l’UMIH qui regroupe 70 % de la profession une bonne année 2018 pleine de succès professionnel et de bonheur personnel.

 

Soyez assurés Chères Consœurs chers Confrères, de la défense de vos intérêts.

 

Le Président,                                                          

Philippe COUDY