LA LETTRE DU PRESIDENT

Chers consœurs, chers confrères, chers amis

Dans cette année 2020 qui se finit, année incroyable par sa dureté à l’égard de nos affaires, nous devons garder espoir en défendant avec vigueur nos métiers vis-à-vis d’un gouvernement submergé par la peur d’un virus qui tue moins de 0,025 % des français contaminés. Dernièrement, on nous avait promis 9 000 personnes sous respirateur, seul 4 800 personnes l’ont été en France.

On a le sentiment que la main de l’État a été lourde, trop lourde, confinant le pays alors qu’on aurait pu seulement maintenir un couvre-feu. Nos métiers ont été terriblement maltraités comme étant la principale variable d’ajustement face à la mauvaise gestion hospitalière depuis tant d’années. La plupart d’entre nous sont dans des situations économiquement très difficiles.

Nous avons œuvré nationalement et localement pour obtenir le maximum d’aides, mais ce n’est pas suffisant car beaucoup sont bien sûr fondées sur des emprunts qu’il faudra rembourser. Nous continuons et continuerons à nous battre pour que chacun de nos adhérents trouve une solution à son problème économique. N’hésitez  pas dans ces moments difficiles à appeler Peggy Lavercher ou moi-même qui, je vous le rappelle, suis totalement bénévole, pour rechercher ensemble la solution qui vous convient le mieux dans cette période où nous devons tous être solidaires et avons besoin d’un syndicat fort puissant revendicatif qui demande à l’État français de ne pas nous abandonner.

Vous pouvez compter sur mon travail personnel, celui des membres du bureau et sur celui de toutes les équipes nationales pour négocier au mieux nos intérêts. C’est dans l’unité de notre syndicat professionnel qu’on pourra mener à bien le sauvetage de nos professions et le vôtre.

Comme chaque année à pareil époque, nous vous adressons l’appel à cotisation pour 2021.

Cet effort financier, que nous ferons tous, pour donner les moyens localement et surtout nationalement de défendre bec et ongles nos intérêts et vous guider dans le maquis administratif des aides possibles, peut vous paraître malvenu dans ce moment difficile. Cependant, je crois personnellement qu’il faut prioriser pour chacun d’entre nous cette adhésion par rapport à d’autres éventuelles dépenses pour soutenir globalement notre syndicat professionnel, qui croyez-moi bosse en haut lieu pour convaincre tous les ministres d’avancer encore plus fort sur notre fond de solidarité, nos problèmes de congés payés, le maintien du chômage partiel, la suppression des charges sociales…  Enfin le problème de report ou de transformation des prêts pris pour nous sauver. N’hésitez pas à appeler Peggy si nécessaire.

Je vous souhaite à chacun d’entre vous une année 2021 pleine de combativité pour sauver nos affaires et plein de bonheur familial, qui reste dans ces moments difficiles notre refuge absolu.

Vous pouvez compter sur nous pour poursuivre avec ardeur notre combat pour la défense de nos métiers.

Salutations les plus confraternelles.

UMIHcalement
Philippe Coudy
Président

Actualités

Signez et partagez !

RSS Flux RSS UMIH.FR

  • « La relance responsable » : le 69e congrès de l’UMIH du 22-25 novembre 2021 à Strasbourg
    Le congrès 2021 a pour thème « La relance responsable ». Depuis fin mai, la reprise est amorcée pour notre secteur, nous pouvons aborder la question de la relance. Cette relance nous la voulons responsable car elle doit impliquer les chefs d’entreprise, les salariés et avoir le soutien de l’Etat et de ses organismes pour […]
  • Le Collectif Culture Bar-Bars et l’UMIH se félicitent et dénoncent !
    Le Collectif Culture Bar-Bars, Fédération Nationale des Cafés et Clubs Cultures et l’Union des Métiers de l’Industrie Hotellière se félicitent du décret publié au Journal Officiel qui supprime la disposition qui imposait une jauge de 75% pour les clubs, discothèques et les salles de concerts accueillant du public debout.
  • Destination France… durable
    Le Sommet Destination France qui s’est déroulé le 4 novembre à l’Elysée, a réuni autour d’Emmanuel Macron une soixantaine de dirigeants d’entreprise du tourisme. A cette occasion, le Président de la République a voulu donner une nouvelle impulsion à ce secteur très fortement touché par la crise covid. […]